Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Albertine à New York

Publié le

Albertine à New York

Elle porte le nom d’une héroïne de Proust et a ouvert ses portes le 27 septembre dernier. Albertine, la seule librairie française de New York se trouve au cœur de l’ambassade de France, sur la Ve avenue.

Avant elle, la Librairie de France avait reçu André Breton, Claude Lévi-Strauss, Saint-Exupéry et André Maurois mais depuis sa fermeture, en 2009, plus aucune librairie française n’existait dans cette ville qui compte 80.000 français.

Albertine pourra ainsi offrir aux lecteurs francophones, mais aussi aux américains, un choix de littérature française et d'auteurs traduits. Pour mener cette aventure, Antonin Baudry, ancien conseiller culturel et scénariste du film (et de la BD) Quai D’Orsay, a réussi en trois ans à lever des fonds (plus de 5 millions de dollars) auprès de mécènes, selon les pratiques américaines. Les loyers étant exorbitants dans la ville, la solution fut donc de créer cette librairie indépendante dans les locaux de l’Ambassade de France tout en ne coûtant rien à l’Administration. Selon son créateur, qui dit s'être inspiré de la librairie Shakespeare & Co., à Paris, elle se voudra plus exigeante qu'élitiste.

Située au cœur de l’hôtel particulier Gilded Age, la librairie propose plus de 14 000 titres et s’étend sur 150 mètres carrés répartis sur deux étages. Au premier étage, il y a « une salle de lecture Marcel-Proust » où sied une édition ancienne des œuvres de Molière. L’endroit se voulant aussi un lieu d’échanges et de rencontres, des débats y seront organisés avec des penseurs français ou américains autour de sujets artistiques, politiques, économiques, littéraires ou scientifiques.

Le but est de faire connaître la littérature contemporaine française aux américains qui souvent se sont arrêtés à des auteurs comme Camus ou Sartre. Actuellement, la littérature française est peu visible aux Etats-Unis et l’objectif est de faire découvrir aux américains les auteurs de chez nous.

C’est un libraire toulousain, François-Xavier Schmidt, qui a été sélectionné parmi cent cinquante candidats pour manager la nouvelle librairie de New York.

CDG

Commenter cet article