Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le jeu de la Dame

Publié le

Quand bien même je ne connais rien aux échecs, j'ai adoré cette série, Le Jeu de la dame (Netflix), à la fois pour le jeu de l'actrice Anya Taylor-Joy interprétant Beth Harmon, une jeune femme prodige aux échecs, et pour l'ambiance qui s'en dégage.

Cette série en sept épisodes (Ouf ! C'est pas trop long.) à l'esthétique remarquable est adaptée du livre éponyme de Walter Tevis publié en 1983

L'histoire se déroule dans les années 60 avec pour héroïne une fille à la personnalité incroyable. Dotée d'un cerveau bien fait, parce que pour être championne aux échecs il faut avoir certaines qualités (mémoire, concentration, patience…), elle n'en possède pas moins une allure folle grâce à des tenues particulièrement bien choisies, reprenant d'ailleurs sur la fin le graphisme (carreaux) du jeu.

Côté psychologie, il est intéressant de suivre l'évolution de Beth Harmon qui, placée jeune dans un orphelinat où elle est devenue addict aux calmants, va développer par la suite une force de caractère (certains parleraient ici de résilience) en traçant sa route sur la voie d'une passion pour les échecs. Alors que dans les premières années de sa vie elle n'avait eu pour modèle d'identification que des femmes fragiles reléguées à la seule fonction d'épouse, qu'il s'agisse de sa mère ou de celle qui l'adoptée, plus tard elle s'en affranchira grâce à ses capacités hors du commun. Dans un univers masculin, Beth Harmon s'est distinguée championne dans sa discipline. En se positionnant par son expertise et son talent, elle a pris la place d'une Reine  sur l'échiquier de sa vie.

'Le jeu de la Dame' n'est absolument pas tirée d'une histoire vraie mais fut plutôt inspirée à Walter Tevis par son goût du jeu et ses propres addictions.

En France, Marie Sebag, une joueuse d'échecs parvenue comme l'héroïne de la série au plus haut niveau, c'est à dire Grand Maître International (GMI) (il y a 37 femmes de ce niveau à travers le monde) a choisi, quant à elle, de devenir psychologue pour enfants. Elle est actuellement stagiaire dans un CMP parisien où est étudié le rôle des échecs dans l'amélioration de la santé mentale.

Comment devient-on un as des échecs ? D'abord, mieux vaut commencer jeune et, comme le rappelle la joueuse française (cf. Interview/ MadameFigaro : https://madame.lefigaro.fr/celebrites/on-a-vu-la-serie-netflix-le-jeu-de-la-dame-avec-marie-sebag-grand-maitre-international-des-echecs-221120-183511), il faut beaucoup s'entraîner pour avoir des schémas dans la tête, des 'chunks' qui vont être stockés dans la mémoire à long terme. Les échecs font en outre appel à la mémoire visuo-spatiale. Comme on peut le voir dans la série et comme le rappelle Marie Sebag (Cf. Interview pour Madame Figaro), pour devenir bon aux échecs, il faut aussi lire beaucoup de livres sur les grands joueurs… Bien sûr, depuis les années 60, les logiciels (ex : ChessBase) sont apparus permettant de jouer contre un ordinateur.

Pour revenir à l'actrice de la série Le jeu de la Dame, cette dernière, Anya Taylor-Joy, insomniaque parait-il, est amatrice de poésie tout autant qu'elle aime les animaux. Elle aurait répondu en interview : "La seule chose qui me rende vraiment dingue est la maltraitance d'un animal."

Nul doute que cette série originale, grâce à la performance de son interprète, va déclencher des vocations.

 

Commenter cet article